AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kristin Cross
Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Miroir Miroir, Who Are You ? :
Date d'inscription : 28/11/2008

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: 17 ans
Don (Facultatif): s'attirer les emm****s

MessageSujet: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Mer 4 Mar - 13:02

Elle ne savait plus depuis combien de temps elle se trouvait dans cette pièce éclairée et humide. Son corps brisé, contusionné, la rappelait sans arrêt à l’ordre, lui interdisant le moindre repos, le sommeil, ce si désiré sommeil. Son œil tuméfié la faisait souffrir. Mais moins que la morsure brûlante qu‘avait tracé les liens qui l’avaient retenue prisonnière dans cette grotte . Il faisait si claire dans cette pièce à que Kristin distinguait aussi mal qu‘en pleine nuit. Une oiseau en cage, voilà à quoi la belle était réduite. Enfermée contre sa volonté dans ses désirs de Liberté.

*Encore un effort, juste un pas.*


Les abîmes l'appelaient depuis tant de temps déjà, les ombres dansantes autour d'elle lui faisaient perdre ses repères spatiaux et la blonde aux yeux de Jaspe avait pris l'habitude de se murmurer une vieille comptine de son enfance pour garder pieds dans la réalité, assise au sol, fatiguée, si fatiguée.

Veiller, exister, survivre. Survivre. Il n'y avait plus que ça.

Et malgré son accablement physique, l'esprit de la belle ressassait sans cesse, ni relâche les derniers événements. Elle avait perdu toute notion du temps depuis si longtemps, une éternité, tout lui semblait si loin, comme issue d'une autre vie, de la vie de quelqu'un d'autre. Les temps heureux, les éclats de rires, ce superbe coucher de soleil sur le lac qu'elle avait jadis admiré en compagnie de son père. C'était si loin, si irréel... Il avait pu s’écouler des semaines, voire des mois, sans que Kristin ne s'en rende réellement compte. Le temps n’existait plus pour elle, la jeune femme n'en avait plus la moindre conscience. Il n'y avait plus que la haine, le besoin viscéral de se venger, de frapper... Elle se concentrait sur la haine qu’elle éprouvait pour son bourreau, et se dit qu’au fond, elle avait de la chance de n’avoir été torturée que par celui la. Tant d’autres auraient pu passer s'acharner sur elle comme ce sadique l’avait faisaient. La belle eût un rire amer, un éclat éteint et fade qui trancha faiblement le silence pesant de la pièce.


Plus de nuit, plus de jour. Plus que la douleur et l'écho brûlant de la vengeance.

De toutes manières, si Gabriel voulait réussir à la briser moralement comme il était parvenu à la détruire physiquement, il pouvait toujours rêver. Jamais elle ne céderait, jamais elle ne le permettrait plutôt la Mort. Jamais, au grand JAMAIS elle ne lui ferait cet ultime plaisir... Kristin sentait plus que ne savait que c'était cela qui l'attendait, elle ne savait même plus ce qui lui permettait de garder un tant soit peu l'illusion de s'en sortir. Une sorte de détresse l'habitait toujours dans ces si rares moments de solitude, livrée à elle même avec soulagement et effroi, au moins lorsqu'elle était meurtrie, elle ne pensait pas, elle ne pensait plus à ce qui avait précédé sa capture. La blonde ne pouvait présentement plus que songer à ce qu'il lui avait fait, à ce qu'il lui faisait endurer jour après jour, heure après heure, menace de revenir la chercher. Chaque minute devenait heure, journée.

Encore et encore, la peur, les menaces . Ces douleurs auxquelles on ne s'habitue jamais vraiment. Kristin ne pouvait pas se permettre d’être faible. Sinon, il la détruirait, sinon il l'anéantirait, il lui prendrait sa fierté, son orgueil et c'est tout ce qui lui restait. Elle ne serait plus rien. Le cliquetis de la porte de sa chambre, celle qu’elle partageait avec Alice, la ramena brutalement à la réalité et la porte avec douceur. Un regard sanglant, un visage froid et dur se dégagea de l’arcade. Sans crier gare, il s’approcha à pas lent un puissant sourire carnassier flottant sur ses lèvres.


« Gabriel ! ! »

Sous le choc émotionnel, Kristin se releva brutalement, en sueur et troublée, sa respiration irrégulière et saccadée. Lorsqu'elle rouvrit les paupières, elle fut littéralement éblouie par la lumière du jour et elle plissa les yeux dans une esquisse de douleur avant qu'elle ne s'y habitue progressivement. Le soleil n'était pas très haut sur l'horizon mais il filtrait déjà par une des vitres de la chambre. Sa main s'égara sur quelques chose de doux, de chaud, d'un rien humide. Des draps. Un cauchemar ? Son regard finit par s'habituer à la puissante lumière de l'astre doré et elle reconnut aisément les aspérités d'un plafond qu'elle avait si souvent observée dans ses trop souventes introspections nocturnes. Troublée et perturbée par la réalité de ce rêve, de ce cauchemar, la blonde s'empressa de quitter sa couche, déjà souillée par les ressentis détestable qui l'avait envahie lorsque son inconscient avait pris le dessus sur son esprit. Rapidement, elle s'habilla, mettant à son corps les habits quotidien qu’Alice prenait plaisir à lui laisser chaque matin sur une chaise. Avec la note journalière.


*Met les sinon… Cool *

Et alors que ses pas résonnaient dans le dernier couloir qui conduisait à au salon, son estomac la sollicita d'un grognement sourd à satisfaire un besoin vital. Trop fatiguée pour lutter contre l'ordre du corps, Kristin se décida à gagner la table des Cullen et qu'elle ne fut pas son immense surprise de reconnaître cette chevelure à la teinte si particulière. blonde, argentée. Carlisle. Silencieusement, la belle s'assit sur la tabouret de bois juxtaposant la longue table sans quitter des yeux le beau vampire.

" Bonjour monsieur Cullen…Carlisle. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen..
Hypnotising Doctor

Hypnotising Doctor
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Somewhere in Forks ...
Miroir Miroir, Who Are You ? : Reflection..
Date d'inscription : 26/02/2009

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: Un peu plus de 300 ans.. mais n'en paraît que 30.
Don (Facultatif): Sauver des vies humaines. Paradoxal pour un vampire non ?

MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Sam 7 Mar - 15:52

    La nuit...période de temps que les humains consacraient au repos, à dormir. C'était normal pour eux. Même plus que normal, vital. Un besoin qu'ils se devaient de combler. Pour les vampires c'était une autre histoire, dormir était quelque chose qu'ils ne faisaient jamais. D'ailleurs, Carlisle ne se souvenait plus de la dernière nuit qu'il avait passée en tant qu'humain.. quelle était cette sensation ? Ce souvenir était bien loin maintenant, effacé par les siècles. Pour lui et pour d'autres de son espèce, la nuit était réservée à la chasse, ou bien, à d'autres activités comme la lecture. Le nombre d'ouvrages qu'il avait du étudier pendant les nuits qu'il passait en tant qu'immortel. Etudier, étudier, encore étudier... il avait tout le temps qu'il désirait et il l'avait mis à profit.
    Il en avait également profité pour voyager, se rendre dans d'autres contrées, observer le mode de vie des vampires par d'autres continents. D'abord l'Italie, avec cette puissante famille qu'était les Volturi.

    L'irlande, où il avait fait la connaissance de Liam, Maggie.Siobhan. Il avait été témoin de la manifestation de leurs dons qui chacun à leur manière s'avérait très utile. Son rapide séjour en Amazonie lui avait fait faire la connaissance de Zafrina, une puissante vampire qui avait un don tout à fait étonnant. Puis il avait rencontré les Denali avec qui il s'était lié d'amitié ..

    Ce temps là était loin désormais, il avait fondé une petite "famille" et vivait avec eux dans une petite ville humide et peu peuplée de l'Etat de Washington.. vivant de sang animal, il n'avait pas peur de cotoyer les humains, et pour couronner le tout, pour se prouver qu'il n'était pas si monstrueux que ça, pratiquait la profession de médecin.

    Cette nuit là donc, Carlisle et les siens l'avaient passé chacun à vaquer à ses occupations. Alice & Jasper étaient partis chasser avec Rosalie & Emmett .. quant à sa douce Esmé, elle avait préféré rester tranquillement chez eux, à lire. Ne trouvant rien de particulier à faire, il l'imita et ils s'étaient donc retirés dans leur chambre, attendant que le jour se lève.
    Edward lui non plus ne devait pas être bien loin, pour cela, Carlisle ne s'inquiétait pas trop. Chacun des membres de la famille avait le champ libre, de toute façon, de trop fort liens s'étaient tissés entre eux pour que l'un ne songe à s'évader ou laisser les autres derrière.

    En ce moment même, dans une autre pièce de la maison, dormait une jeune fille du nom de Kristin.. elle avait été recueillie par Edward quelques jours plus tôt dans des conditions assez misérables et les Cullens lui avaient donc offert l'hospitalité durant quelques temps. D'une part, ils voulaient s'assurer qu'elle ne souffrait de rien de sérieux, et d'autre part, il leur était important de savoir ce qui lui était arrivé, ce qu'elle avait vu et ce dont elle se souvenait. Ne voulant cependant pas la brusquer, Carlisle avait décidé qu'elle vivrait avec eux et qu'elle parlerait de sa triste aventure une fois qu'elle s'en sentirait prête.

    Le matin arriva enfin, et pour la famille Cullen, il était donc temps de reprendre leur mise en scène humaine.
    Carlisle et Edward étaient les premiers arrivés en bas, et avait installé un simulacre de petit déjeuner sur la table de la salle à manger. Esmé ne tarda pas à arriver à son tour, prenant place face à son époux.
    De la nourriture était présentée.. il y avait tout ce que l'on pouvait trouver dans une famille classique..

    9h30 du matin, une tasse de café vide devant lui, Carlisle était assis à la table, et lisait le journal.
    Ce fut à ce moment là que Kristin fit son apparition, le saluant poliment.
    Il plia alors les feuilles de papier et les posa à côté de lui sur la table.. puis, adressant un sourire accueillant à la jeune fille, répondit :

    - Bonjour Kristin.. bien dormi ?

    La table étant toujours dressé, elle pouvait se servir à sa guise de ce qui lui faisait envie. Croissants, pain au chocolat, pain frais, beurre, confiture, thé ou café..tout ce que les humains avaient l'habitude de prendre au petit déjeuner.




[désolée de t'avoir fait attendre autant ...Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin Cross
Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Miroir Miroir, Who Are You ? :
Date d'inscription : 28/11/2008

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: 17 ans
Don (Facultatif): s'attirer les emm****s

MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Mer 11 Mar - 19:12



Deux iris d’un jade profondément lumineux, aussi brûlants que qu‘attirantes, fixaient discrètement mais avec un étrange intérêt enlacé d’une mystérieuse inquiétude, le patriarche vampire, Carlisle à la stature magnifique et puissante qui se tenait, corps raide à l‘entrée de sa chambre. Son apparence inchangée au fil des siècles, assez brutale dans sa dureté de marbre parvenait à suggérer un haut degré d’intelligence pour un œil assez exercé, capable de passer outre sa rudesse sauvage. Mais ses yeux… Leur éclat singulier avait quelque chose de glaçant et ce, malgré les considérables efforts de l’homme pour paraître totalement normal et ils conservaient même un certain reflet de froide détermination que ne parvenaient à adoucir que les sourires éclatants qu‘il offrait sans difficulté, tant sa gentillesse était réelle.

L’attention soutenue de Kristin avait finalement réussit à déceler dans la grâce féline du beau vampire, les doutes les plus subtils concernant la véracité de son cauchemar, la réelle raison de sa présence en ces lieux et plus alarmant encore Kristin était enfin parvenue à discerner, au delà de leurs épais camouflages, la profondeur plus que sombre avec laquelle ses pupilles fictivement embrumées par l’or se posaient avec bonté sur elle.

Une fois Carlisle redescendus dans la salle à manger, Kristin décida de se vêtir des habituels vêtements qu’Alice laissait à son attention chaque matin, avec le même faux avertissement de menace de mort si elle ne les portait pas.
C’est donc vêtue d’une robe noire et élégante arrivant à l’extrémité de ses genoux que Kristin rejoignit à son tour la dite salle à manger, qui ne servait pratiquement pas.


« Oh? Vous buvez du café? »

Jetant un coup d’œil taquina Carlisle Kristin contourna Esmé en lui adressant un sourire et s’assit à son tour à la table familiale. Elle était consciente que ce petit jeu théâtrale que mettaient en scène les Cullen chaque matin n’était que fictif mais cela l’aidait à accepter petit à petit la sinistre vérité de leur nature.

Les prunelles de jaspe de la belle glissèrent lentement de la nappe blanche aux prédateurs avec une ardente curiosité. N’avait-il jamais envie de goûter ne serait ce qu’autre chose que du sang? Jamais elle ne le demanderait directement à Carlisle ou Esmé.
Pour le moment, Kristin saisit un croisant, parfum français qu’elle adorait le matin et le porta à ses lèvres rosées. La saveur tiède la fait rougir de plaisir, puis, d’un geste lent et assuré, elle se saisit du jus d’orange avant de toiser à nouveau Carlisle.


« Avez-vous prévu quelque chose de spécial aujourd’hui? Il me semble que els autres sont absents »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen..
Hypnotising Doctor

Hypnotising Doctor
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Somewhere in Forks ...
Miroir Miroir, Who Are You ? : Reflection..
Date d'inscription : 26/02/2009

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: Un peu plus de 300 ans.. mais n'en paraît que 30.
Don (Facultatif): Sauver des vies humaines. Paradoxal pour un vampire non ?

MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Mer 11 Mar - 23:38

    La petite mise en scène était parfaite.. pour qu'un oeil non avisé croit à un petit déjeuner familial des plus anodins. Mais la réalité était toute autre. D'ailleurs, il ne passait pas grand monde dans cet endroit pas tout à fait dans Forks, mais pas exactement à l'extérieur de la ville. Cette maison semblait n'appartenir à aucune location précise. La ville voisine était comme un univers indépendant et entre les deux foyers pourtant si proches, la différence était frappante. Là bas, tout était normal. Pas de créatures que tous croient imaginaires. La vie là bas semblait à des lieues de celle de Forks. Pourquoi cette petite ville de trois mille cent-vingt habitants ?
    L'endroit le plus humide et pluvieux des Etats-Unis. Un endroit où personne ne s'inquiétait de la paleur anormale de certains de ses habitants. Personne ne se posait de questions. Ou plutôt, personne ne les formulait à voix haute. Ou même : personne n'y pensait même plus. Une ville ou personne ne s'étonnait non plus qu'une réserve d'Indiens co-existe. Mais pour la plupart des habitants, ce phénonène était expliqué comme étant un " carrefour de cultures" mais les gens ici ignoraient ce qui se passait une fois la nuit tombée. Il y avait une deuxième vie parallèle qui se menait.
    Les Quileutes... descendants des loups, et les vampires. des énemis naturels depuis l'origine du monde qui de jours coexistaient dans une relative paix.

    Dans la maison des Cullen ces jours ci, logeait une jeune fille tout à fait charmante. Elle avait été sauvée par Edward d'une situation particulièrement éprouvante. Une effroyable agression. Carlisle, comme les autres membres de sa famille ne savaient que trop bien qui en était l'auteur. Ce sauvetage en était un double. Celui de la vie de cette pauvre innocente, et celui de leur secret. Personne ne devait entrer dans la confidence car les bruits circulent bien trop vite d'une ville à une autre ville puis à un autre Etat.

    Ce matin là, les "parents" Cullen étaient assis à la table, mimant à la perfection un samedi matin, après le petit déjeuner.
    Kristin, puisque c'était à ce doux nom que répondait leur invitée, les avait rejoints aux alentours de 10h.
    Vêtue d'une robe noire dont la longueur n'exedait pas le dessus de ses genoux, elle prit place en bout de table et prit un croissant.

    « Oh? Vous buvez du café? »

    S'enquit-elle, lançant dans le même temps à Carlisle un regard taquin, malicieux. Le docteur ne répondit pas, se contentant de lui lancer un regard tout aussi malicieux. Puis, elle posa une autre question, cette fois sur l'éventuel programme de la journée. Les autres étaient effecitvement absents : partis chasser, et les Cullen n'avaient pas pour habitude de prévoir leurs moindres faits et gestes, à moins bien sûr qu'il n'y ait d'impérieux motifs. C'est donc d'un ton immuablement calme et posé qu'il formula sa réponse à la jeune fille :


    - Non. Rien de particulier n'est prévu. Et puis, je crois que vous aurez encore besoin de repos.


    Ne voulant pas donner un aspect trop restrictif à son constat, ni y donner un arrière goût trop médical, il ajouta, un sourire aux lèvres :

    - Si vous trouvez le temps long, n'hésitez pas à visiter la bibliothèque au 2ème..

    A son arrivée, il lui avait déja fait comprendre qu'à l'intérieur de cette maison, elle pouvait circuler librement, qu'elle serait parfaitement en sécurité, mais il le lui reprécisa, voulant éviter qu'elle se sente mal à l'aise. Ce ne devait pas être facile pour elle d'habiter dans une maison pleine de vampires.


Dernière édition par Carlisle Cullen. le Jeu 12 Mar - 16:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kristin Cross
Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Miroir Miroir, Who Are You ? :
Date d'inscription : 28/11/2008

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: 17 ans
Don (Facultatif): s'attirer les emm****s

MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Dim 15 Mar - 15:09

La table fièrement dressée du petit déjeuner des Cullen s’étalait le long de la table de la salle à manger, répandant dans l’air les parfums suaves des pâtisseries encore chaudes. Habituellement, chez les Cullen tout était dur et froid, leur peau, aussi marbreuse que glaciale, leur maison qui grande et spacieuse semblait particulière solitaire quand les autres étaient partis chasser. Mais depuis peu Kristin dans ses sentiments les plus profonds s’était rendu compte que les Cullen étaient des personnes dont l’affection et la sincérité étaient plus brûlante que la flamme de leur éternité.

Kristin avait en effet retrouvé l’équilibre auprès d’eux et ne se voyait pas les quitter pour le moment.
En la personne d’Esmé, Kristin avait trouvé la mère qu’elle n’avait jamais eut. Ce sentiment de maternité elle l’avait ressenti chez la matriarche Cullen lors de cette fameuse nuit où perdue dans les bois, Kristin avait atterrie blessée devant cette fameuse et imposante maison blanche.
La blonde se souvenait parfaitement la fascination avec laquelle elle avait contemplé Esmé, la façon dont cette belle femme l’avait invité à entrer boire un chocolat chaud, la façon dont Jasper était arrivé, le visage torturé. Ce visage prenait sens à présent, n’ayant jamais pris le temps d y repenser, Kristin comprenait à présent le sens de ce visage souffrant. Jasper avait donc lutté contre l’odeur de son sang.

Chez Carlisle, Kristin voyait la figure d’autorité et de sûreté. Se sentant comme petite fille auprès de lui, elle aurait tendance à courir se réfugier dans ses bras au moindre danger, tremblante comme une feuille au souffle d’Automne.
Elle aimait parler avec Carlisle, et jouer linguistiquement avec lui, le taquinant sur sa condition de vampire, alors qu’il le faisait aussi joyeusement sur sa condition d’humaine. Elle savait qu’il ne voulait pas être restrictif envers elle mais protecteur. Kristin en était sûr, Carlisle se sentait concerné pas son bien être.


« Hum, si je trouve le temps si long que ça à mon âge, je me demande comment vous faites. »

Souriant de plus belle, elle rebut une gorgée de jus d’orange.

Avec Rosalie, la situation n’était pas très affective sans vraiment être conflictuelle pour autant. La jolie blonde avait compris que Kristin ne s’était pas imposée mais avait par la force du destin était mêlée à eux.
Emmett quant à lui très joueur avec Kristin, l’appelait pas toutes sortes de nom ridicule il s’était vu attribué le nom de Teddy Bear, et avait eut le privilège de retrouver dans sa chambre un énorme ours avec une douce note hilare à son attention.

Jasper avait toujours un peu de mal avec l’odeur de Kristin qui se mêlait de plus en plus avec l’odeur d’Alice, car il fallait le dire, Alice et Kristin étaient inséparables.
Se considérant tous les deux comme sœurs de cœur Kristin passait ses jours et même ses nuits en compagnie du petit lutin de la famille. La robe noire qu’elle portait en était le témoin.

Pour finir Edward qui avait envahie le cœur et les pensait de la belle blonde. Il y avait si peu et pourtant tant à dire sur lui que Kristin ne savait quoi penser.

« La bibliothèque, oui, je pensais aussi aider un peu au ménage, n’est pas Esmé? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlisle Cullen..
Hypnotising Doctor

Hypnotising Doctor
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Localisation : Somewhere in Forks ...
Miroir Miroir, Who Are You ? : Reflection..
Date d'inscription : 26/02/2009

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: Un peu plus de 300 ans.. mais n'en paraît que 30.
Don (Facultatif): Sauver des vies humaines. Paradoxal pour un vampire non ?

MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Mar 17 Mar - 21:32

    « Hum, si je trouve le temps si long que ça à mon âge, je me demande comment vous faites. »

    _ Mais je ne suis pas si vieux que ça... je n'ai que 360 ans.

    Voila le type même d'échanges que pouvaient avoir Kristin et Carlisle. Teintés d'humour, de bonne humeur et de malice. Avec bien sûr une petite once de sarcasme parfois, mais jamais méchamment.
    Toutefois, il leur était arrivé à plusieurs reprises d'avoir de vraies conversations, sérieuses.. sur l'humanité, le sens de la vie et d'autres sujets plus du tout fantaisistes.
    Si le docteur avait mentionné son véritable âge, c'est qu'il avait l'intime conviction que la jeune femme avait deviné leur secret. Elle devait encore être en phase de "digestion" de l'information, mais elle s'y ferait vite. Et puis, elle avait constaté par elle même qu'elle ne courait aucun danger en leur compagnie.

    En effet, les Cullen étaient très vigilents depuis que Kristin séjournait chez eux. Les parties de chasse étaient plus fréquentes. Il ne fallait courir aucun risque qu'elle devienne le repas de l'un d'eux. D'ailleurs, ce matin là, Rosalie, Emmett, Alice et Jasper étaient partis se nourrir dans les montagnes d'Alaska. Les ours y étaient particulièrement savoureux et nourrissants.
    La nuit prochaine, se serait au tour de Carlisle et Esmé.

    Ils étaient tous trois assis à la grande table de la lumineuse salle à manger, Kristin terminait de manger un croissant frais en buvant un jus d'orange.
    Carlisle avait encore une fois assuré à Kristin que si jamais elel venait à s'ennuyer elle était tout à fait libre de ses mouvements, par contre, étant encore un peu sous le choc de con agression, il lui avait recommandé de se reposer encore un peu. Elle pourrait de nouveau sortir en ville d'ici un ou deux jours.






[Hj: désolée c'est court, mais j'arrive pas à faire plus ce soir.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Jeu 19 Mar - 18:36

Esmé avait passé la nuit entière auprès de son tendre mari dans leur chambre, ils avaient eu la maison pour eux seul. Leurs "enfants" ayant décidé de consacrer leur temps libre à chasser, à part Edward qui était parti de son côté.
Les nuits étaient longue pour les vampires, n'ayant plus besoin de dormir. Ils disposaient de tellement de temps, trop de temps à ne savoir quoi faire. Au bout de plusieurs années passées, la monotonie de leur vie se laissait se ressentir. Les humains ne voyaient généralement que se qu'ils considéraient comme les bons côtés à être vampire, alors que ceux que l'on appelaient "Sang froid" avait toujours une partie plus ou moins développée à envier leur humanité.

Tout les membres Cullen tentaient d'occulter les derniers évènements qu'ils avaient vécut mais ils n'avaient pas de répits contrairement aux humains, c'est pourquoi ils vaquaient à leurs occupations pour tenter de s'occuper l'esprit comme ils pouvaient. La jeune femme se sentait déboussolée comme tout les membres de sa famille mais tentait de paraitre 'normal" si l'on peut dire, elle était tout de même l'un des piliers de cette famille avec Carlisle. La seule chose qui pouvait laissée penser le contraire, pouvait être son changement de comportement que l'on pouvait discerné lors de ses moments de faiblesses. Bien que la famille Cullen tentait de sauver les apparences, Gabriel avait fait beaucoup plus de mal qu'on ne pouvait le croire. La jeune femme aimante au comportement habituellement doux, maternelle et empreint de gentillesse; était à présent méfiance, sur protection, isolement... Quelque chose s'était cassée en elle, Esmé voyait les choses autrement maintenant.

Tant de choses s'étaient produites depuis, le départ d'Edward et Jasper mais aussi l'éloignement par rapport à la jeune Bella. Edward, son fils adoré, était revenu depuis quelque jours et elle avait vécut son retour avec beaucoup de soulagement. Mais, le jeune homme évitait les membres de sa famille au grand damne de la matriarche. Kristin, jeune fille adorable qui avait rejoint les Cullen et s'était installée avec eux. La demoiselle avait eu besoin de soutien par rapport aux dernières épreuves et ils avaient préféré la gardé auprès d'elle afin de s'assurer qu'elle allait relativement bien. La priorité était de s'assurer de sa sécurité et de la leur en découvrant se qu'elle savait.
Après leur tête à tête au Bela Italia organisé par Carlisle, Esmé avait décidé d'essayer de faire des efforts pour son mari. Ils devaient tentés de reprendre un semblant de vie comme avant tout ça, voila pourquoi la jeune femme avait passé cette nuit là dans les bras de son époux.

Le matin avait fait son apparition, signe du commencement d'un nouveau jour une fois de plus. Carlisle était sorti de leur chambre, non sans un dernier regard vers sa douce femme. Après 10 minutes d'un état léthargique et le regard dans le vide, elle entreprit de descendre les escaliers menant à leur cuisine.
On aurai pu croire qu'ici vivait une famille ordinaire, prenant son petit déjeuner comme tout les matins. Mais la grande différence était que les personnes en question ne mangeaient jamais principalement du fait qu'ils étaient ni plus ni moins des vampires. Esmé s'installa à la table en face de son époux en l'embrassant. Puis, Kristin fit son apparition dans la cuisine des Cullen en arborant une robe noire. La jeune fille passa près d'Esmé en lui adressant un sourire, dont elle lui rendit chaleureusement et les rejoignit à leur table.

 « Bonjour ma chérie... comment vas-tu aujourd'hui? »

Esmé s'était adressée à la jeune fille d'une voix douce, elle savait qu'elle se méfiait encore un peu d'eux et s'était normal. C'est pourquoi, elle tentait de la mettre à l'aise et de lui montrer qu'elle ne craignait rien. Elle appréciait beaucoup Kristin, elle apportait une bouffée de fraicheur dans la villa et l'a considéré comme faisant partie de sa famille.
Esmé écoutait la conversation de Kristin et de Carlisle, observant les réactions de leur invité mais il n'empêchait qu'elle était du même avis que son mari. Elle s'inquiétait de la santé autant physique que mentale de celle qui était sa protégée.

 « Ma chérie, je ne veux pas que tu te sentes obligée. Tu es ici chez toi mais s'est gentil de ta part. N'oublie pas de te reposer aussi... » avait-elle dit avec un sourire
Revenir en haut Aller en bas
Kristin Cross
Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...Will I be... denied? Christ ! God! My suicide...
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 26
Miroir Miroir, Who Are You ? :
Date d'inscription : 28/11/2008

YOUR HIDDEN SIDE ?!
Âge du personnage: 17 ans
Don (Facultatif): s'attirer les emm****s

MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   Mer 25 Mar - 12:26

L’amour maternel d’Esmé était palpable dans l’atmosphère matinale de la maison blanche dessinant sur la pâleur de son visage de marbre des traces infimes de douceur. Un sourire, éclat singulier sur un visage parfait s’était timidement glissée le long de ses lèvres malgré l’inquiétude qui devait étreindre le cœur et l’esprit de la matriarche en ses instants.

« Ma chérie, je ne veux pas que tu te sentes obligée. Tu es ici chez toi mais c'est gentil de ta part. N'oublie pas de te reposer aussi... »

« Si je continue à dormir comme ça, Emmett risquerai de m’appeler Marmotte, déjà qu’il me surnomme bizarrement dès que je fais un pas »

En riant de bon cœur Kristin, se redressa et se dirigea vers l’évier cuivré pour y déposer le verre dont elle s’était servie pour d’abreuver de nectar. Dehors le soleil réchauffait déjà de ses caresses dorées la surface de la terre faisant crisser sans son les feuilles sèches, craquelées de l’Hiver.
Puis de son pas gracile et harmonieux elle se retourna vers la table et entreprit de
la débarrasser.

« Dites moi, ça fait plusieurs jours que j y pense, je vis avec vous a présent, et bien que vous soyez d’une infinie bonté, j’aimerais savoir si je peux faire quelques choses pour vous, les interdits et tous ce qu’il va avec. »


Tout en rangeant le lait elle avait pris un air sérieux et résolu. Après tout, Kristin était une jeune femme responsable et cela la dérangeait dans sa conscience adulte de profiter gratuitement de l’hospitalité d’une famille, aussi spéciale fut-elle.

« Je sais que proposer de faire les courses semble inutile, hormis pour mes besoins personnels et je songeais à me trouver un job pour ne pas vous déranger financièrement plus que je ne le fais déjà. »

Elle croisa le regard de Carlisle puis d’Esmé.



HS : C'est un petit peu court, je m'excuse mais je voulais pas vous bloquer plus longtemps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A coeur ouvert [Feat Carlisle et Cullen]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A coeur ouvert => Pierrick !
» [fb] A coeur ouvert Feat Alyx
» Cœur ouvert, cadenas fermé ?
» Les Cullen [5/9]
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MOONLIGHT&TWILIGHT ™ :: ▪ HORS-JEU ▪ :: 
Le Musée des Horreurs
 :: Abandons
-
Sauter vers: